La coopération agricole en France

Rattachées à un territoire par leurs statuts et propriété de leurs agriculteurs-adhérents, les coopératives agricoles ne sont pas délocalisables. Elles privilégient le long-terme et la confiance. Elles assurent la collecte, parfois la transformation et la distribution des productions agricoles, y compris dans les territoires les plus éloignés, qui échappent ainsi à la désertification. Depuis plus d’un siècle, elles contribuent à l’animation de la vie locale, au maintien des savoir-faire ruraux et à la création d’activités et d’emploi pour les territoires concernés.

 

Chiffres-clés


La coopération agricole en Aquitaine

Au cœur du Sud-ouest et de sa gastronomie de terroir, les 220 coopératives de la région Aquitaine structurent les filières agricoles et représentent 60% de l’activité agroalimentaire régionale. Rassemblant 45 000 adhérents-coopérateurs et 17 000 salariés, les entreprises coopératives de la région réalisent un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros par an. Leurs marques s’appuient sur les signes officiels de qualité pour différencier leurs produits et générer de la valeur ajoutée pour les agriculteurs.

La coopération agricole : « Produisons l’avenir »

En janvier 2014, 40 millions de français ont vu le film publicitaire  « La coopération agricole – Produisons l’avenir » à la télévision. Une étude a révélé que les Français ont apprécié les sens et les valeurs du modèle coopératif, et qu’ils souhaitent en savoir plus sur ce qu’apporte concrètement ce modèle d’entreprise sur leur vie quotidienne. La deuxième campagne de communication est lancée en 2015 : elle donne la parole aux hommes et femmes qui sont les acteurs au quotidien de la coopération agricole. L’objectif est de montrer que le modèle est une voie actuelle et d’avenir pour réconcilier performance économique, création et préservation de l’emploi, développement des territoires et défense de la qualité alimentaire.

Qu’est-ce qu’un adhérent ?

Adhérent, sociétaire, associé, coopérateur : sous ces différents mots, les agriculteurs sont « copropriétaires » de leur entreprise, fournisseurs en productions végétales, entrepreneurs solidaires.
Nos agriculteurs en adhérant à la coopérative, investissent collectivement, mutualisent les risques et les charges. Etre adhérent permet de participer à la vie de sa coopérative et à son développement. Sa gouvernance démocratique – « un Homme, une voix » – offre à chacun la possibilité de s’exprimer dans la vie coopérative de terrain jusqu’au pilotage en qualité d’administrateur.